Genre de sauvegarde

Du backup incrémentiel jusqu'à la sauvegarde intégrale


L'élément décisif pour le choix du genre de sauvegarde est la fréquence de modification des données. On différencie entre une sauvegarde intégrale, différentielle et incrémentielle, tout en sachant que les sauvegardes partielles impliquent toujours de faire d'abord une sauvegarde intégrale.

Pour la sauvegarde de données, les données et répertoires qui doivent être sauvegardés sont définis. Certains formats de données, des supports de données entiers ou des partitions peuvent également être définis pour la sauvegarde.

Sauvegarde intégrale

Lors de la sauvegarde intégrale, toutes les données sélectionnées pour la sauvegarde sont copiées 1:1 sur support de backup.

Sauvegarde différentielle

La sauvegarde différentielle sauvegarde les données qui ont été modifiées depuis la dernière sauvegarde complète.

Sauvegarde incrémentielle

La sauvegarde incrémentielle prend en compte les données qui ont été modifiées depuis la dernière sauvegarde intégrale et la dernière sauvegarde incrémentielle.

CDP Continue Data Protection (protection continue des données)

CDP est une sauvegarde de données incrémentielle continue. Elle protège les données des conséquences de données corrompues dont la manipulation n'a pu être détectée que par la suite (p. ex. à la bourse). Elle permet une restauration des données même lorsque le moment de la restauration (Snapshot) n'a pas pu être déterminé auparavant.

Déduplication

Grâce à la déduplication, les données en double sont contrôlées et éliminées avant que les données soient sauvegardées sur le support de backup (disque, Cloud). Ainsi, les données peuvent être comprimées dans un rapport de 1:12. Ce processus réduit la quantité de données et allège également le réseau.